NORMANDIE 3 sept 21

Après ROUEN, nous prenons la direction de DIEPPE, pour commencer cette route côtière que l’on appelle la CÔTE D’ALBATRE.

DIEPPE.

C’est toujours la plage la plus proche de PARIS, mais la doyenne des stations balnéaires françaises a bien pali. Son port qui autrefois, était axé sur la pêche et les épices, n’abrite plus que les rotations des ferries.

Entre les falaises EST et OUEST l’immense plage de galets.

FECAMP.

Ancienne capitale des terre-neuvas pour la pêche à la morue, son port désormais se tourne vers la plaisance.

Sa plage de galets et sa falaise jusqu’au village d’YPORT.

Son palais BENEDICTINE, comme son nom l’indique, c’est ici que l’on fabrique et distille le nectar de 27 plantes et épices.

YPORT.

Beaucoup moins touristique que ses voisines d’est et ouest, YPORT coincé entre 2 falaises, n’en est pas moins charmant et paisible. Le retour des caïques sur la plage est plus pour le folklore que pour la pêche intensive.

et FECAMP vue de YPORT et ses fameuses cabines de plage.

ETRETAT.

Tout le monde a vu ces falaises, au moins en photos, mais le réel reste magique et impressionnant. De la porte d’amont à l’EST et sa NOTRE DAME de la GARDE à la porte d’aval et à la MANNEPORTE la beauté des lieux vous saisit. La nature, sans la main de l’homme, peut façonner des oeuvres extraordinaires.

La porte d’amont.

La porte d’aval

La Manneporte

Et d’autres vues…

Le choix fut fait de faire l’impasse sur LE HAVRE.

NORMANDIE 2. sept.21.

Le fil rouge de ce deuxième chapitre sera la SEINE et ses boucles terminales, 3 petits tours avant de se jeter dans la MANCHE.

VERNON.

Epargnée par les bombardements, VERNON est une ville paisible où l’on sent la quiétude. La SEINE apaise le lieu.

La Collégiale NOTRE DAME en réhabilitation date du XII eme.

Ses maisons à colombages et encorbellements sont nombreuses aux travers des rues.

Le moulin de VERNONNET fléchit mais reste solide. CLAUDE MONET l’a immortalisé dans le tableau « Maisons sur le vieux pont à VERNON ». A coté le château des TOURELLES était une défense du vieux pont.

LES ANDELYS. CHATEAU-GAILLARD.

Continuons à descendre le long de la SEINE, pour arriver à la boucle et aux falaises de LES ANDELYS, village surplombé par les ruines de CHATEAU-GAILLARD.

Et le panorama du PLESSIS

BONSECOURS.

Au sommet du mont THURINGE, la basilique fait face au monument dédié à JEANNE d’ARC .

Et la vue du cimetière…

Un dernier panorama depuis la corniche et la côte STE CATHERINE sur la ville de ROUEN.

ROUEN.

ROUEN est surnommé la ville aux 100 clochers, et c’est à peine usurpé.

La cathédrale NOTRE DAME (encore une), du XIIème, est le sommet de l’art gothique français. La façade est originale par sa composition et la richesse de son décor sculpté. CLAUDE MONET l’a peint aux différentes saisons et heures de la journée.

A gauche, le portail ST JEAN et la tour ST ROMAIN, à droite le portail ST ETIENNE et la tour de BEURRE, de style et d’époque différentes.

Le petit jardin de la cour d’ALBANE.

La rue ST ROMAIN est une des rues les plus significatives du vieux ROUEN.

C’est ici que se trouve l’historial JEANNE D’ARC, endroit où s’est déroulé son procès le 29 mai 1431 et ce que l’on sait moins, sa réhabilitation en 1456.

Dans cette rue se trouve aussi le portail des LIBRAIRES, pour que le clergé ait un accès direct par cette rue. C’est un joyau du gothique flamboyant.

L’autre bout de la rue ST ROMAIN débouche sur la façade de l’église ST MACLOU, je précise qu’au sol il n’y a pas de moquette et qu’elle n’a pas été financée par des marchands de tapis.

Le Vieux ROUEN regorge de maisons à colombages très bien restaurées.

Autre monument l’abbatiale ST OUEN.

Par la rue du GROS HORLOGE, une des rues les plus animées et commerçantes, nous accédons dans l’ordre au beffroi, à GROS HORLOGE et à la célèbre place du VIEUX MARCHE, place du bûcher de JEANNE D’ARC.

Ô JEANNE, SANS SEPULCRE ET SANS PORTRAIT, TOI QUI SAVAIS QUE LE TOMBEAU DES HEROS EST LE COEUR DES VIVANTS. Cette phrase est d’ANDRE MALRAUX et a été prononcée pour les fêtes de JEANNE D’ARC en 1964.

NORMANDIE 1. sept21

CHARTRES.

Oui je sais, CHARTRES n’est pas en NORMANDIE, mais c’est une étape essentielle, car CHARTRES est vraiment une ville incontournable si vous passez en EURE et LOIR. Cette ville moyenne offre un joyau sensationnel avec sa cathédrale monumentale et ses 2 flèches qui donnent le vertige.

D’architecture gothique classique et des techniques romanes, ND de CHARTRES est la mieux conservée de France pour ses sculptures, ses vitraux et ses dallages. Construite du XI eme au XIII eme siécle, elle est dédiée à la Vierge MARIE. A l’intérieur, le choeur avec ses 40 tableaux de 200 statues transposent la vie de MARIE et de JESUS. Un tableau est particulier et pas souvent représenté comme la circoncision de JESUS.

A noter que les illuminations nocturnes de la cathédrale et de nombreux lieux dans la cité, sont des plus réussies.

JEAN MOULIN à CHARTRES ?

Et oui JEAN MOULIN en 1939 était préfet d’EURE et LOIR et il se distingue par son refus d’abdiquer et d’obéir aux ordres du gouvernement complice des nazis. Il est démit de ses fonctions et part à LONDRES, où il reçoit la mission de créer le Conseil National de la Résistance. La suite vous la connaissez, enfin j’espère pour vous !

Ce glaive brisé représente cette lutte jusqu’à la mort.

Les halles du marché de style art déco

Les maisons à colombages

Les promenades au bord de l’EURE

Un quartier réhabilité et quelque peu original avec son street art naïf, le quartier BEL AIR.

DREUX.

Si la ville de DREUX n’offre que peu d’intérêt dans son centre, sur la colline surplombant la ville, domine la CHAPELLE ROYALE SAINT LOUIS qui abrite les sépultures de la famille d’ORLEANS.

Dans la crypte principale reposent le roi LOUIS PHILIPPE et sa femme et une ribambelle de ducs, de princes dont celui de LOUIS mort à 7 ans, la statutaire porte le nom de « l’enfant voilé ».

EVREUX

Si vous devez parler des habitants d’EVREUX dites ébroïciens çà fait plus érudits. Ici aussi, la cathédrale NOTRE DAME domine la ville, malgré les nombreux incendies, les guerres et les bombardements.

L’orgue est très original et date de 2007

Les promenades au bord de l’ITON vous mène tout droit vers la TOUR de l’HORLOGE et la place DE GAULLE.

GIVERNY.

Malchance totale. Le jour de la visite prévue, 7 ministres et leurs cortèges de collaborateurs, d’assistants et consort, gendarmes et policiers pour accompagner ce beau monde, ont squatté ce charmant petit village. Visite compromise.

La notoriété de ce village est due à un homme, un peintre, l’inventeur de l’impressionnisme, un génie, CLAUDE MONET qui s’y installe, en 1883 jusqu’à sa mort en 1926, dans sa maison rose aux volets verts et son jardin façonné par lui-même.

 » J’IRAI FLANER SUR VOS TOMBES ». SUISSE. CHAPÎTRE 3.

COCO CHANEL à LAUSANNE.

Née le 19 août 1883 à SAUMUR, GABRIELLE CHASNEL de son vrai nom, est un personnage mythomane à plusieurs facettes.

C’est à MOULINS, à 24 ans qu’elle rêve de music-hall. Elle chante pour les officiers  » Qui a vu COCO dans l’Trocadéro ? » et ceux ci la surnomme COCO. Co.collectionnant les hommes riches et les modistes, elle co.confectionne des chapeaux et s’habille d’un style décalé. Elle abandonne la taille et libère le corps qu’elle appelle « silhouette neuve ». Elle raccourcit ses cheveux.

En 1921, elle crée avec son parfumeur, le célèbre n° 5.

Au début de la seconde guerre mondiale, Coco Chanel ferme sa maison de couture et met 4000 ouvrières au chômage en représailles des grèves de 1936. Elle dénonce ses patrons aux nazis, les WERTHEIMER sont juifs, ce qui lui vaudra son recrutement comme espionne.

Après la guerre, elle s’exile à LAUSANNE, mais fait des incursions à PARIS. Elle y meurt le 10 janvier 1971. Ses funérailles ont lieu à PARIS mais elle est enterrée à LAUSANNE dans une tombe qu’elle a dessinée elle-même. Les têtes de lions sont un rapport à son signe astrologique.

CHARLES CHAPLIN à CORSIER sur VEVEY.

   Charles Spencer Chaplin est né le 16 Avril 1889 à Londres. Ses parents sont artistes de music-hall et dans une grande misère. Il fait sa 1ere apparition sur scène à 5 ans et devient un comédien accompli dans le burlesque  à 18 ans.

   Il part à Los Angeles et se familiarise avec la réalisation cinématographique. En 1914 il crée le personnage « the tramp » le vagabond. Pantalon ample, veste étriquée, chapeau étroit et chaussures larges, il rajoute une petite moustache et Charlot était né.

Il réalise de nombreux courts métrages dans différents studios. Il fonde UNITED ARTISTS et peut financer ses oeuvres. Il ne croit pas au cinéma parlant et a du mal à donner une voix à Charlot.

   Ces 11 films sont tous reconnus comme des chefs d’oeuvre qu’il fabriquait du début à la fin, scénario, mise en scène, musique, montage, acteur. Sa méticulosité est légendaire.

   En 1952, menacé par le Maccarthysme, il est prié de quitter les Etats Unis pour communisme. Il vient s’installer en Suisse, à Corsier sur Vevey. Il a eu 4 femmes et 10 enfants dont 8 avec OONA sa dernière épouse.

    Il fait un dernier AVC  le jour de Noël 1977 dans sa maison. Il est enterré à Corsier, mais ses aventures ne s’arrêtent pas là. 3 mois plus tard son cercueil est volé avec demande de rançon. Ce n’est que 2 mois plus tard que son cercueil est retrouvé dans un champ de maïs et les 2 voleurs arrêtés.

   A Vevey un square porte son nom, avec une statue face au lac et également des fresques sur des bâtiments.

« J’IRAI FLANER SUR VOS TOMBES ». SUISSE. CHAPÎTRE 2

AUDREY HEPBURN à TOLOCHENAZ.

Née d’une baronne et d’un banquier nazi, Audrey a une santé précaire. Elle veut devenir danseuse et fait des régimes draconiens. Elle part pour l Angleterre et devient mannequin puis comédienne.

A 24 ans elle décroche l’Oscar de la meilleure actrice pour « Vacances Romaines ».

A contre courant de tous les standards de l’époque, elle est gracile, glamour, mutine, mélancolique aussi, égérie de la maison GIVENCHY. Je ne suis pas fan du genre mais « My Fair Lady » reste le sommet de la comédie musicale américaine de l’époque.

En 1963, elle s’installe à TOLOCHENAZ dans sa maison qu’elle nomme « La Paisible » et en 68 elle arrête sa carrière

Elle fait encore quelques apparitions cinématographiques, mais se consacre corps et âme à l’enfance en étant ambassadrice de l’ UNICEF pour l’Afrique et l’Amérique Latine.

C’est dans cette maison qu’elle meurt en Janvier 1993. Elle est inhumée dans le minuscule cimetière de la ville, dans une tombe très sobre.

UGO PRATT à GRANVAUX.

Un des plus grands auteurs de Bandes Dessinées, qui a puisé son inspiration dans ses voyages, ses aventures, ses rencontres, sa poésie, sa mélancolie.

En 1967 il crée « La ballade de la mer salée » où dans un rôle secondaire apparait « Corto Maltese ». Plus tard « Corto » deviendra le symbole de son existence

C’est dans PIF GADGET n°58, de sensibilité communiste, que la première aventure de ce marin maltais est parue

29 aventures dont 14 albums s’en suivront. Ses aventures lui font parcourir le monde, comme son auteur.

Il se fixe à GRANDVAUX à coté de Lausanne où il s’éteint en août 1995. L’originalité de cette tombe, plus que sobre, reste ce pot de crayons rouillé surement déposé par un admirateur.

« J’IRAI FLANER SUR VOS TOMBES. » SUISSE. CHAPÎTRE 1

PREAMBULE.

J’ai souvent aimé me promener dans les cimetières, surtout quand je n’ai rien à y faire. Parcourir les allées et découvrir des pierres tombales originales, des épitaphes étonnantes.

C’est au cours d’un récent séjour en SUISSE que je me suis aperçu que de nombreuses célébrités avaient vécu près de l’arc lémanique. J’ai voulu aller voir si leur dernière demeure correspondait à l’effervescence de leur vie, de leurs oeuvres. Je vous en fais part.

Ah! oui! Pour les biographies, allez voir WIKI…

RICHARD BURTON à CELIGNY.

Les mots clés de Richard BURTON sont insomnie, alcoolisme (3 bouteilles de vodka par jour), les femmes (5 mariages dont 2 avec Elisabeth TAYLOR), théâtre et cinéma. Bien souvent nommé aux Oscars sans aucune consécration.

Il reste le Marc Antoine de Cléopâtre, où il rencontre Liz TAYLOR, avec qui il tourne quelques films, mais c’est sans elle que sa carrière prendra de l’ampleur.

Il meurt le 5 août 1984 à Céligny où il vivait. Il avait 58 ans. Il est enterré au vieux cimetière, dans un costume rouge, rappel au Pays de Galles où il est né.

Cet endroit me fait penser au début du « dormeur du val » de Rimbaud… C’est un trou de verdure où chante une rivière accrochant follement aux herbes des haillons d’argent; où le soleil, de la montagne fière luit: c’est un petit val qui mousse de rayons.

SIR PETER USTINOV à BURSINS.

Peter USTINOV a commencé comme imitateur et comique. Le grand public l’a connu pour ses rôles d’HERCULE POIROT, qu’il interprète à 6 reprises. Il se singularise dans des rôles antipathiques. Il obtient 2 Oscars du second rôle pour Spartacus et Topkapi.

Homme d’humour subtil anglais, ambassadeur de l’UNICEF, il n’en est pas moins très violent dans sa déclaration sur les serbes, en 1993, en pleine guerre des Balkans. (Désolé je n ‘ai pas le lien).

.

En 1957, il s’installe à Bursins pour fuir la fiscalité britannique. Bursins est un village de « la côte », donc entouré de vignes. C’est là qu’il décède le 29 mars 2004 des suites d’un diabète.

LE NORD EST

Commençons par la chute de DETTIFOSS de 44 mètres de haut, c’est la chute la plus puissante d’EUROPE.

ASBYRGI ou l’EMPREINTE DE SLEIPNIR, qu’une saga islandaise relate que ce site est du au cheval à 8 pieds de ODIN. C’est avant tout un cirque naturel

HUSAVIK est le port le plus important du NORD EST de l’ISLANDE, principalement axé sur l’observation des baleines. La chasse aux oies sauvages est bien présente ici. L’église en bois est le bâtiment le plus emblématique. Comme les loisirs créatifs avec les moyens du bord.

Tout proche le volcan KRAFLA et sa caldeira, le lac VITI et les solfatares de l’activité du sous-sol de NAMAFJALL.

FJALLSARLON, JOKULSARLON ET FASKRUDSFJORDUR (LOL)

Le VATNAJOKULL, dejà vu hier, a des langues qui descendent au SUD vers la mer, je vous ai présenté SKAFTAFELLSJOKULL, aujourd’hui je vous en propose 2. Le premier est un peu intime, calme, reposant et tellement beau. Les touristes se ruent sur le second.

FJALLSARLON, Nous sommes au mois d’août et les glaciers fondent. Des blocs de glace se détachent et dérivent sur ce lac improvisé. A noter que les berges sont dangereuses en été, en effet les SKUAS, grands goélands ont l’habitude de nicher au sol, et d’attaquer ceux qui s’approchent.

JOKULSARLON est le même système que le précédent, avec la particularité supplémentaire que le lac de jette dans la mer et que les icebergs qui n’ont pas fondu s’y retrouvent également. Les couleurs vont du noir de cendres de volcan au turquoise et au bleu foncé, quelquefois du jaune à cause du souffre, et des nuances de blanc.

Mais ici, il y a aussi les touristes, les bateaux à roues, les jet ski qui troublent la quiétude des lieux.

Dans les fjords de l’EST, un village au nom imprononçable, FASKRUDSFJORDUR fut l’endroit où la plupart des pêcheurs français se retrouvaient pour attendre le bateau navette qui leur amenait des provisions du courrier et surtout le sel pour conserver les poissons. Les liens avec les français étaient tels, que même aujourd’hui, les noms des rues sont dans les 2 langues, et que ce village est jumelé avec GRAVELINES.

Et le cimetière français

COTE SUD SUITE

Tout d’abord quelques paysages presque désertiques

Bien calé sur la nationale 1 et cap à l’EST, en direction du parc national de SKAFTAFELLS, un champ de laves recouvert de lichens et de mousses, à perte de vue et préservé, s’offre aux yeux du voyageur.

Un peu plus loin, c’est le VATNAJOKULL que l’on voit. Le second plus grand glacier d’EUROPE, aussi grand que la CORSE, avec une épaisseur maximale de 1000 mètres.

Le parc du SKAFTAFELLS offre de nombreux chemins de découvertes. Un des chemins mènent à la cascade SVARTIFOSS.

Le parc de SKAFTAFELLS contient également un glacier. Et comment il s’appelle le glacier ? c’est pourtant simple ! on rajoute JOKULL c’est tout.

Donc le SKAFTAFELLSJOKULL est une langue glaciaire du VATNAJOKULL et descend jusque dans la plaine.

L’église HOFSKIRKJA. Nous pourrons voir que les particularités des vieilles maisons sont qu’elles sont recouvertes de végétations, pour une question de température. Les cimetières sont toujours proches des églises.

LA COTE SUD JUSQU’A VIK

Redescendons vers le SUD afin de retrouver la nationale 1 et en passant près du volcan HEKLA, le volcan le plus actif de l’ISLANDE, en général tous les 10 ans, mais pas depuis 2000. HEKLA veut dire « capuchon » à cause des nuages toujours présents.

A quelques encablures d’ici se trouve SELJALANDSFOSS de 65 mètres de haut, derrière laquelle on peut passer.

Après avoir rattrapé la nationale 1, une vieille connaissance européenne nous rappelle qu’un volcan islandais n’est pas inoffensif, il peut clouer les avions au sol. vous vous souvenez de l’ EYJAFJALLAJOKULL , la terminaison JOKULL signifie glacier. C’était en 2010. Aujourd’hui c’était brumeux.

Encore une chute, SKOGAFOSS d’une hauteur de 62 mètres avec un fort débit.

Petit aperçu du glacier MYRDALSJOKULL

L’arrivée à VIK, sous la pluie, est généralement une étape car on y trouve à se loger et à manger.