NOVA SCOTIA LE RETOUR 3

Comment dire, hier j’ai eu très peur, la tempête ouragan a été d’une violence sur HALIFAX et le sud de la ville, là où j’étais. Je cherchais vraiment à me poser le plus vite possible. Mais le manque d’électricité empêchait les hôtels de pouvoir louer. On m’a conseillé d’aller à BRIDGEWATER. Mais sur la route de cette ville il y a un village qui longe la côte, où la route est à coté de l’eau. CHESTER BASIN. Je n’ai pas vu arriver la vague qui est passée au dessus de la mini digue, et qui s’est abattue sur la voiture. J’ai cru que je partais à l’eau avec la voiture, je ne voyais plus rien. La voiture n’a pas calé et à continuer à rouler, il restait 200 mètres à franchir que j’ai fait à fond, et m’arrêter un peu plus loin pour reprendre mes esprits.                                                                                                       Hier quand j’ai fini d’écrire, l’hôtel où j’étais a subi sa coupure d’électricité. Donc, pas de wifi, pas de charge de tel, pas d’eau chaude, pas de café, juste dormir. Alors j ai dormi 10 heures.                                                                                                                                                     Ce matin j’ai repris la route, avec quelques appréhensions. J’aurai pu vous asséner de photos d’arbres arrachés, d’inondations et tout le reste, mais je vais le résumer avec une seule. Ce monsieur m’a fait signe j’ai stoppé, il m’a demandé de l’aider à tirer une branche, ce que nous avons fait. Il m’a fait comprendre, avec un humour très british, que sa femme était very happy parce qu’il était obligé de laisser ses computers et téléphone, pour s’occuper de sa maison, pendant qu’elle essayait de sauver la bouffe des congélateurs.P1040241

Direction LUNENBURG, où je devais m’arrêter hier, est une ville avec un passé colonial riche. Allemands, suisses, franc comtois l’ont peuplé. Aujourd’hui c’est la pêche et les chantiers navals qui l’occupent, et les touristes comme moi qui viennent visiter la vieille ville, et ses maisons colorées. Le mémorial des marins qui ne sont jamais revenus, avec leurs noms et l’année où ils ont disparu.

J’avais prévu pour finir cette première boucle, de passer l’aprem à la plage. La plage est belle, mais aujourd’hui ni bain ni bronzage. Je laisse cela aux phoques.

voilà, demain c’est MONTREAL, enfin en principe, puisque je n’ai pas de billet encore. Je compte sur LAST MINUTE pour cela.

En attendant, le bilan de cette boucle de 18 jours.                                                                            4500 kms   et oui c’est un road trip                                                                                                     90 kms à pied   et oui je marche un peu                                                                                              1 pv de stationnement. et oui je paye jamais l’horodateur.

Allez demain c’est transition, donc à mardi à MONTREAL avec 6h de décalage.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de “NOVA SCOTIA LE RETOUR 3”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s