NOVA SCOTIA LE RETOUR

Le sixième ferry, que l’on appelle ici traversier, en traversant la baie de FUNDY, m’a ramené en NOUVELLE ECOSSE afin de finir ma boucle des 4 provinces de l’Atlantique.

DIGBY

 

 

On a débarqué à DIGBY, et DIGBY c’est la capitale mondiale de la pétoncle. Qu’est ce qu’une pétoncle, c’est la cousine germaine de la noix de ST Jacques. D’ailleurs il aurait fallu que je dise noix de pétoncles.

20190906_114652.jpg

Voilà c est la preuve qu’au CANADA, on peut manger léger et sain. Bon il est vrai qu’à coté de l’assiette j avais un kilo de sauce béarnaise. Je ne sais pas comment ce sera dans les grandes villes mais le problème de l’obésité, dans les 4 provinces que j’ai traversé est faramineux. Surtout chez la femme. A plus de 40 ans, il y a une infime partie d’elles qui restent minces. C’est effrayant pour la suite, sachant que tout est fait pour cela. Les habitudes alimentaires sont désastreuses. Et je sais de quoi je parle !

ANNAPOLIS ROYAL.

La première colonie acadienne s est installée ici, sur la rive nord, fondée par Pierre DU GUA DE MONS en 1604.

 

En très bon accord avec les micmacs du coin, qui les aident à passer leur premier hiver, ils construisent ce qui reste aujourd’hui L’HABITATION afin de contrôler tout le trafic fluvial.

 

En 1635, CHARLES du MENOU D’AULNAY fait construire un fort sur la rive sud. Il entreprend de vouer la région à l’agriculture, qui ont permis de subvenir aux besoins des acadiens. En 1710, attaqué par les anglais, le fort tombe et est rebaptisé ANNAPOLIS ROYAL

P1040203

Il en reste la poudrière !

 

 

Ici ce ne sont pas les hérissons qui sont décimés sur les routes, ce sont les ratons laveurs.

P1040205

En route pour le parc KEJIMKUJIK, ancien territoire micmac, ce parc mériterait une semaine de visite. Il y a même des ours. Je me suis contenté d’une petite rando d’une heure et demie et j’ai vu une forêt de PRUCHES, non ce ne sont pas des sapins.

les rapides de MILL FALLS, qui, au printemps sont beaucoup plus impressionnants.

avant de reprendre son cours normal

 

Et au détour d’un sentier, une biche et ses faons encore tachetés.

Il est grand temps de reprendre la route, après cette parenthèse bucolique et initiatique aussi d’ailleurs. Je pars rencontrer EVANGELINE à GRAND PRE. je vous en parlerai demain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s