NORMANDIE 7 SEPT 21

LE COTENTIN.

Les stations balnéaires de la côte EST du COTENTIN restent paisibles et intéressantes comme ST VAAST LA HOUGUE (prononcer ST VA), qui se prévaut de cultiver les meilleures huitres de la région.

Dans le NORD EST du COTENTIN se trouve BARFLEUR et sa pointe. Ici ce sont les casiers de homards qui s’étalent sur le port. C’est d’ici que partit GUILLAUME LE CONQUERANT pour l’ANGLETERRE pour la bataille d’ HASTINGS.

Le phare de GATTEVILLE a une particularité, il a 12 étages 52 fenêtres et 365 marches, il mesure 75 m de haut et son faisceau porte à 56 kms.

CHERBOURG.

La première chose que l’on repère à CHERBOURG, pour un cinéphile, ce sont les parapluies.

La basilique STE TRINITE

CHERBOURG collectionne les ports, port de commerce, port militaire, port de pêche et port de plaisance. La statue de NAPOLEON nous montre la puissance du port militaire.

LANDEMER.

GREVILLE HAGUE.

Lieu de naissance et de villégiature du peintre JEAN FRANCOIS MILLET célèbre pour son tableau L’ANGELUS, dont DALI disait que c’était le plus grand tableau du monde.

OMONVILE LA PETITE

Le célèbre décorateur de cinéma ALEXANDRE TRAUNER qui a fait entre autres les décors du « JOUR SE LEVE » et des « ENFANTS DU PARADIS », grand ami de JACQUES PREVERT, lui fait visiter la région et il en tombe amoureux. Il achète une maison à OMONVILLE où il finira ses jours.

CAP DE LA HAGUE.

C’est un « bout du monde » aux côtes découpées et aux mielles herbeuses qui s’offrent à nous, si ce n’est cette verrue nucléaire qui atténue la beauté sauvage du lieu.

LA BAIE D’ECALGRAIN

NEZ DE JOBOURG

PORT BAIL.

Cette chanson d’ALAIN SOUCHON que j’aime beaucoup et qui dit « là bas dans le COTENTIN je t’jure, mon amour, j’ferai tout pour que nos baisers durent toujours. »

L’église romane est pourvue d’une lumière au sommet de sa tour, pour la navigation.

Le pont à 13 arches

Et quelque épaves

ABBATIALE STE TRINITE DE LESSAY

Elle était malheureusement fermée

CHATEAU DE PIROU.

Egalement fermé.

COUTANCES.

La ville est construite sur une colline et permet à la cathédrale Notre Dame de dominer toute la vallée.

A l’intérieur on remarquera la pureté des lignes et l’élégance de la tour octogonale.

Pas très loin la charmante église ST ETIENNE

GRANVILLE.

Granville peut être considéré comme la limite nord de la baie du MONT ST MICHEL. Son surnom, un peu présomptueux, est  » MONACO du NORD » pour sa position au sommet d’un rocher.

LA baie de GRANVILLE.

La pointe du ROC permet de voir les restes du mur de l’ATLANTIQUE et des batteries qui dominaient toute la baie.

Sur la plage NORD de GRANVILLE, une curiosité accessible à marée basse, permet de se baigner, une piscine en pleine mer.

AVRANCHES.

Ville où le général PATTON fit sa percée, d’où « LA PERCEE D’AVRANCHES ».

LE MONT ST MICHEL.

Le site a bien changé depuis ma dernière visite, les parkings, la gare routière, les commerces à 3 kms pour rendre à ce monument son caractère maritime au gré des marées et la progression de son désensablement.

Le chemin se fait à pied, en bus ou en roulotte.

L’intérieur, sa GRAND RUE qui mène au sommet, débute par le restaurant de la MERE POULARD où l’on peut y déguster les fameuses omelettes.

SAINT MALO.

Si le MONT ST MICHEL est bien en NORMANDIE, ST MALO est en BRETAGNE. C’est une ville ceinturée par les remparts de protection et des poteaux de chêne pour atténuer les fortes vagues.

La baie de ST MALO

Le corsaire SURCOUF

Le vieux gréement l »ETOILE DU SUD »

NORMANDIE 6 sept 21

LES PLAGES DU DEBARQUEMENT.

Je ne vais pas vous faire l’historique du débarquement du 06 05 44, simplement vous montrer ces lieux empreints d’histoire et vous situer les endroits où les différents alliés ont posé leurs pieds sur notre sol.

Les 5 lieux principaux d’EST en OUEST sont: Les troupes franco-britanniques à SWORD BEACH à OUISTREHAM RIVA BELLA, les canadiens et les polonais à JUNO BEACH à COURSEULLES, les britanniques à GOLD BEACH à VER sur MER, et les américains à OMAHA BEACH à COLLEVILLE et à UTAH BEACH à LA MADELEINE et SAINTE MERE L’EGLISE.

SWORD BEACH.

OUISTREHAM est à l’estuaire de l’ORNE. C’est ici qu’en 2014 que 25 chefs d’états ont célébré les 70 ans du débarquement.

Sinon OUISTREHAM reste un port de pêche.

JUNO BEACH.

Les canadiens et les polonais débarquent sur cette plage. Plus tard c’est DE GAULLE qui vient légitimiser la mise en place d’un préfet et d’un gouvernement provisoire.

GOLD BEACH.

Les vestiges d’une batterie allemande sont encore visibles.

OMAHA BEACH.

C’est ici que l’émotion vous saisit le plus, l’imagination en plus de toutes ces images tous ces films ne vous lâche pas. Le point culminant est la visite du NORMANDY AMERICAN CEMETERY de COLLEVILLE.

La concession perpétuelle que la France a faite aux Etats Unis mesure 70 ha. Les 9385 croix blanches en marbre de Carrare imposent un respect total.

Le mur dans « le Jardin des Disparus » où sont gravés les noms des 1557 soldats qui n’ont jamais été retrouvés.

UTAH BEACH.

Après cette émotion, et l’entrée dans le COTENTIN, nous ne sommes pas allés à UTAH BEACH. Le seul contact avec un épisode de ce débarquement se situe à STE MERE L’ EGLISE. Rappelez vous dans le film « le jour le plus long » ce parachutiste qui reste accroché au clocher de l’église, il est toujours symbolisé.

NORMANDIE 5 sept 2021

HOULGATE.

Une des premières station balnéaire très prisée au XIX eme siècle, lieu privilégié de villégiatures toujours entretenues qui en font un patrimoine original.

Houlgate souffre de la promiscuité de sa voisine, CABOURG, mais son front de mer et ses cabines restent très agréables.

CABOURG.

Une véritable plongée dans  » la Belle Epoque », le front de mer, le Grand Hôtel et les villas en font la station balnéaire mondaine, chic, artistique qu’il faut visiter à tout prix.

C’est à CABOURG alias BALBEC, pseudonyme que Marcel PROUST lui a attribué, que se déroule les premiers souvenirs de « A la recherche du temps perdu ». A chaque fois qu’il était à CABOURG, il logeait au Grand Hôtel dans la chambre 414.

L’hommage de CABOURG à PROUST réside dans le nom de la promenade du front de mer et dans un espace muséal à l’ambiance proustienne et de Belle Epoque.

Et pour finir les fameuses cabines…

.

CAEN.

Ville historique à plus d’un titre, CAEN fut la résidence de Guillaume le Conquérant, qui fit construire, sur une butte, le château en 1060.

C’est un château ouvert et très accessible, la promenade des remparts offre des vues sur la ville, 2 flèches St Etienne, 1 flèche St Pierre.

L’ABBAYE aux HOMMES, attenante à l’église St ETIENNE et au Palais DUCAL, l’ensemble a été entièrement restauré suite aux bombardements de 1944.

L’ABBAYE aux FEMMES, pendant féminin de celle des hommes, fondée par la reine MATHILDE, épouse de GUILLAUME le Conquérant, abrite sa tombe.

Divers empêchements ne nous ont pas permis de visiter le Mémorial.

BAYEUX.

Bien sûr que l’on vient à BAYEUX pour découvrir la première bande dessinée sur la vie de GUILLAUME le Conquérant, mais on s’aperçoit très vite autour de la Cathédrale, du charme de ses rues et de leur quiétude.

La Cathédrale Notre Dame, son choeur, sa crypte.

Et voici donc le clou du spectacle, la tapisserie de BAYEUX, bien que son nom ne l’indique pas, est une broderie. 68,3 m de longueur sur 50 cm de hauteur est élaborée vers 1070. Ce témoignage graphique est inestimable en ce qui concerne les moeurs, les costumes, les bateaux et l’architecture. L’UNESCO l’a classé au registre de la Mémoire du Monde.

Pour essayer de comprendre et de reconnaître les protagonistes, voici les 3 rôles principaux.

Résumé rapide: Edouard roi d Angleterre, sans descendance, désigne Guillaume, Duc de Normandie comme successeur, et demande à Harold de le reconnaître. Harold accepte. A la mort d’Edouard, les Saxons poussent Harold à devenir roi d’Angleterre. Harold renie son serment d’allégeance et monte sur le trône. Guillaume part en Angleterre avec ses troupes et le 14 octobre 1066 à la bataille d’HASTINGS il défait Harold qui meurt d’une flèche dans l’oeil. Guillaume devient roi d’Angleterre et on le surnomme « le conquérant ».

A noter également que les anglais se reconnaissent à leurs moustaches et à leurs cheveux longs, les normands à leurs nuques rasées, le clergé à leurs tonsures et les femmes à leurs vêtements amples et au voile sur leur tête.

La mort d’Edouard

Harold trône.

Guillaume part pour l’Angleterre et la bataille d’HASTINGS.

Et la mort d’Harold d une flèche dans l’oeil

NORMANDIE 4 sept 21

PONT DE NORMANDIE.

Le passage entre la cote d’Albâtre et LE HAVRE vers HONFLEUR se fait par le pont de NORMANDIE. Ouvrage d’art qui a pulvérisé tous les records de construction en 1995, 2141 m de long, la portée centrale est de 856 m. La hauteur est de 214 m. Ce pont est à péage, sauf pour les piétons, les cyclistes et les motos.

HONFLEUR.

Ville harmonieuse et séduisante autour de son VIEUX BASSIN, les maisons à colombages, les ruelles pavées permettent de flâner à son rythme. Sa lumière a inspiré de nombreux peintres, son romantisme de nombreux écrivains et poêtes.

Les jardins du TRIPOT.

L’église STE CATHERINE et son clocher indépendant sur la place du même nom. Après la guerre de CENT ans, les architectes et les maçons bâtisseurs étaient occupés aux cathédrales, les « maîtres de hache » l’ont construite tout en bois.

Sur le promontoire dominant HONFLEUR, la CÔTE DE GRÂCE offre un panorama sur le PONT de NORMANDIE et son église qui est dédiée aux canadiens d’origine normande qui sont partis de HONFLEUR.

TROUVILLE et DEAUVILLE.

J’ai associé ces 2 villes car elles se touchent. Leur trait d’union s’appelle la TOUQUES, la rivière qui les sépare.

TROUVILLE a été plus prisé que DEAUVILLE, car la station balnéaire était plus familiale et plus aimé des impressionnistes et de FLAUBERT et DUMAS.

Chabadabada chabadabada, 1966, palme d’or à CANNES, UN HOMME ET UNE FEMME de Claude LELOUCH, la FORD MUSTANG de TRINTIGNANT rejoint ANOUCK AIMEE sur la promenade des PLANCHES, lieu mythique de DEAUVILLE avec les cabines au nom des illustres actrices et acteurs.

Les drapeaux sont dus au début du festival du film américain.

« J’IRAI FLÂNER SUR VOS TOMBES ». NORMANDIE. CHAPÎTRE 1

JACQUES ANQUETIL à QUINCAMPOIX.

Je sais que je vous ai habitué aux tombes de femmes et d’hommes célèbres des milieux du cinéma, de la BD ou de la mode. Aujourd’hui c’est le sport, pourquoi pas ?

Jacques ANQUETIL a accompagné mon enfance de ses exploits, sur le premier téléviseur de mes parents. Je vous ferai grâce de son palmarès, il est sur la stèle, et sa grande rivalité avec POULIDOR. Je me souviens aussi d’un dossier du « canard enchaîné » qui les appelait BANQUETIL et POURRI D’OR.

Oui bien sur, il n’a jamais caché qu’il se dopait, à une période où tout était permis. Ces pratiques dopantes lui provoquent un cancer de l’estomac qui l’emporte à 53 ans.

MARCEL DUCHAMP à ROUEN

C’est au cimetière monumental de ROUEN que repose celui qui est considéré comme un artiste majeur du XXeme siècle, et comme le père fondateur de l’art contemporain.

Tout d’abord peintre, il explore tous les styles, impressionnisme, fauvisme, cubisme, futurisme. Dans « nu descendant les escaliers » il décompose le mouvement.

Il abandonne la peinture et se met à écrire, il fait aussi du cinéma. Il se range au mouvement dadaïste, avec des oeuvres provocatrices comme cette JOCONDE qu’il nomme L.H.O.O.Q ( elle a chaud au cul)

Il s’éteint en octobre 1968. Son épitaphe  » D’ailleurs c’est toujours les autres qui meurent.

GUSTAVE FLAUBERT.

Dans ce même cimetière monumental, repose un des cinq plus grands romanciers du XIX eme siècle avec HUGO, STENDHAL, BALZAC et ZOLA. Ecrivain profondément réaliste, il décrit les comportements et la société comme il les voit. Il s’inspire d’un fait divers normand pour écrire son chef d’oeuvre « MADAME BOVARY »

SALAMMBÔ , L’EDUCATION SENTIMENTALE sont aussi des oeuvres majeures de la littérature française.

Il meurt d’une hémorragie cérébrale en MAI 1880.

NORMANDIE 3 sept 21

Après ROUEN, nous prenons la direction de DIEPPE, pour commencer cette route côtière que l’on appelle la CÔTE D’ALBATRE.

DIEPPE.

C’est toujours la plage la plus proche de PARIS, mais la doyenne des stations balnéaires françaises a bien pali. Son port qui autrefois, était axé sur la pêche et les épices, n’abrite plus que les rotations des ferries.

Entre les falaises EST et OUEST l’immense plage de galets.

FECAMP.

Ancienne capitale des terre-neuvas pour la pêche à la morue, son port désormais se tourne vers la plaisance.

Sa plage de galets et sa falaise jusqu’au village d’YPORT.

Son palais BENEDICTINE, comme son nom l’indique, c’est ici que l’on fabrique et distille le nectar de 27 plantes et épices.

YPORT.

Beaucoup moins touristique que ses voisines d’est et ouest, YPORT coincé entre 2 falaises, n’en est pas moins charmant et paisible. Le retour des caïques sur la plage est plus pour le folklore que pour la pêche intensive.

et FECAMP vue de YPORT et ses fameuses cabines de plage.

ETRETAT.

Tout le monde a vu ces falaises, au moins en photos, mais le réel reste magique et impressionnant. De la porte d’amont à l’EST et sa NOTRE DAME de la GARDE à la porte d’aval et à la MANNEPORTE la beauté des lieux vous saisit. La nature, sans la main de l’homme, peut façonner des oeuvres extraordinaires.

La porte d’amont.

La porte d’aval

La Manneporte

Et d’autres vues…

Le choix fut fait de faire l’impasse sur LE HAVRE.

NORMANDIE 2. sept.21.

Le fil rouge de ce deuxième chapitre sera la SEINE et ses boucles terminales, 3 petits tours avant de se jeter dans la MANCHE.

VERNON.

Epargnée par les bombardements, VERNON est une ville paisible où l’on sent la quiétude. La SEINE apaise le lieu.

La Collégiale NOTRE DAME en réhabilitation date du XII eme.

Ses maisons à colombages et encorbellements sont nombreuses aux travers des rues.

Le moulin de VERNONNET fléchit mais reste solide. CLAUDE MONET l’a immortalisé dans le tableau « Maisons sur le vieux pont à VERNON ». A coté le château des TOURELLES était une défense du vieux pont.

LES ANDELYS. CHATEAU-GAILLARD.

Continuons à descendre le long de la SEINE, pour arriver à la boucle et aux falaises de LES ANDELYS, village surplombé par les ruines de CHATEAU-GAILLARD.

Et le panorama du PLESSIS

BONSECOURS.

Au sommet du mont THURINGE, la basilique fait face au monument dédié à JEANNE d’ARC .

Et la vue du cimetière…

Un dernier panorama depuis la corniche et la côte STE CATHERINE sur la ville de ROUEN.

ROUEN.

ROUEN est surnommé la ville aux 100 clochers, et c’est à peine usurpé.

La cathédrale NOTRE DAME (encore une), du XIIème, est le sommet de l’art gothique français. La façade est originale par sa composition et la richesse de son décor sculpté. CLAUDE MONET l’a peint aux différentes saisons et heures de la journée.

A gauche, le portail ST JEAN et la tour ST ROMAIN, à droite le portail ST ETIENNE et la tour de BEURRE, de style et d’époque différentes.

Le petit jardin de la cour d’ALBANE.

La rue ST ROMAIN est une des rues les plus significatives du vieux ROUEN.

C’est ici que se trouve l’historial JEANNE D’ARC, endroit où s’est déroulé son procès le 29 mai 1431 et ce que l’on sait moins, sa réhabilitation en 1456.

Dans cette rue se trouve aussi le portail des LIBRAIRES, pour que le clergé ait un accès direct par cette rue. C’est un joyau du gothique flamboyant.

L’autre bout de la rue ST ROMAIN débouche sur la façade de l’église ST MACLOU, je précise qu’au sol il n’y a pas de moquette et qu’elle n’a pas été financée par des marchands de tapis.

Le Vieux ROUEN regorge de maisons à colombages très bien restaurées.

Autre monument l’abbatiale ST OUEN.

Par la rue du GROS HORLOGE, une des rues les plus animées et commerçantes, nous accédons dans l’ordre au beffroi, à GROS HORLOGE et à la célèbre place du VIEUX MARCHE, place du bûcher de JEANNE D’ARC.

Ô JEANNE, SANS SEPULCRE ET SANS PORTRAIT, TOI QUI SAVAIS QUE LE TOMBEAU DES HEROS EST LE COEUR DES VIVANTS. Cette phrase est d’ANDRE MALRAUX et a été prononcée pour les fêtes de JEANNE D’ARC en 1964.

NORMANDIE 1. sept21

CHARTRES.

Oui je sais, CHARTRES n’est pas en NORMANDIE, mais c’est une étape essentielle, car CHARTRES est vraiment une ville incontournable si vous passez en EURE et LOIR. Cette ville moyenne offre un joyau sensationnel avec sa cathédrale monumentale et ses 2 flèches qui donnent le vertige.

D’architecture gothique classique et des techniques romanes, ND de CHARTRES est la mieux conservée de France pour ses sculptures, ses vitraux et ses dallages. Construite du XI eme au XIII eme siécle, elle est dédiée à la Vierge MARIE. A l’intérieur, le choeur avec ses 40 tableaux de 200 statues transposent la vie de MARIE et de JESUS. Un tableau est particulier et pas souvent représenté comme la circoncision de JESUS.

A noter que les illuminations nocturnes de la cathédrale et de nombreux lieux dans la cité, sont des plus réussies.

JEAN MOULIN à CHARTRES ?

Et oui JEAN MOULIN en 1939 était préfet d’EURE et LOIR et il se distingue par son refus d’abdiquer et d’obéir aux ordres du gouvernement complice des nazis. Il est démit de ses fonctions et part à LONDRES, où il reçoit la mission de créer le Conseil National de la Résistance. La suite vous la connaissez, enfin j’espère pour vous !

Ce glaive brisé représente cette lutte jusqu’à la mort.

Les halles du marché de style art déco

Les maisons à colombages

Les promenades au bord de l’EURE

Un quartier réhabilité et quelque peu original avec son street art naïf, le quartier BEL AIR.

DREUX.

Si la ville de DREUX n’offre que peu d’intérêt dans son centre, sur la colline surplombant la ville, domine la CHAPELLE ROYALE SAINT LOUIS qui abrite les sépultures de la famille d’ORLEANS.

Dans la crypte principale reposent le roi LOUIS PHILIPPE et sa femme et une ribambelle de ducs, de princes dont celui de LOUIS mort à 7 ans, la statutaire porte le nom de « l’enfant voilé ».

EVREUX

Si vous devez parler des habitants d’EVREUX dites ébroïciens çà fait plus érudits. Ici aussi, la cathédrale NOTRE DAME domine la ville, malgré les nombreux incendies, les guerres et les bombardements.

L’orgue est très original et date de 2007

Les promenades au bord de l’ITON vous mène tout droit vers la TOUR de l’HORLOGE et la place DE GAULLE.

GIVERNY.

Malchance totale. Le jour de la visite prévue, 7 ministres et leurs cortèges de collaborateurs, d’assistants et consort, gendarmes et policiers pour accompagner ce beau monde, ont squatté ce charmant petit village. Visite compromise.

La notoriété de ce village est due à un homme, un peintre, l’inventeur de l’impressionnisme, un génie, CLAUDE MONET qui s’y installe, en 1883 jusqu’à sa mort en 1926, dans sa maison rose aux volets verts et son jardin façonné par lui-même.

 » J’IRAI FLANER SUR VOS TOMBES ». SUISSE. CHAPÎTRE 3.

COCO CHANEL à LAUSANNE.

Née le 19 août 1883 à SAUMUR, GABRIELLE CHASNEL de son vrai nom, est un personnage mythomane à plusieurs facettes.

C’est à MOULINS, à 24 ans qu’elle rêve de music-hall. Elle chante pour les officiers  » Qui a vu COCO dans l’Trocadéro ? » et ceux ci la surnomme COCO. Co.collectionnant les hommes riches et les modistes, elle co.confectionne des chapeaux et s’habille d’un style décalé. Elle abandonne la taille et libère le corps qu’elle appelle « silhouette neuve ». Elle raccourcit ses cheveux.

En 1921, elle crée avec son parfumeur, le célèbre n° 5.

Au début de la seconde guerre mondiale, Coco Chanel ferme sa maison de couture et met 4000 ouvrières au chômage en représailles des grèves de 1936. Elle dénonce ses patrons aux nazis, les WERTHEIMER sont juifs, ce qui lui vaudra son recrutement comme espionne.

Après la guerre, elle s’exile à LAUSANNE, mais fait des incursions à PARIS. Elle y meurt le 10 janvier 1971. Ses funérailles ont lieu à PARIS mais elle est enterrée à LAUSANNE dans une tombe qu’elle a dessinée elle-même. Les têtes de lions sont un rapport à son signe astrologique.

CHARLES CHAPLIN à CORSIER sur VEVEY.

   Charles Spencer Chaplin est né le 16 Avril 1889 à Londres. Ses parents sont artistes de music-hall et dans une grande misère. Il fait sa 1ere apparition sur scène à 5 ans et devient un comédien accompli dans le burlesque  à 18 ans.

   Il part à Los Angeles et se familiarise avec la réalisation cinématographique. En 1914 il crée le personnage « the tramp » le vagabond. Pantalon ample, veste étriquée, chapeau étroit et chaussures larges, il rajoute une petite moustache et Charlot était né.

Il réalise de nombreux courts métrages dans différents studios. Il fonde UNITED ARTISTS et peut financer ses oeuvres. Il ne croit pas au cinéma parlant et a du mal à donner une voix à Charlot.

   Ces 11 films sont tous reconnus comme des chefs d’oeuvre qu’il fabriquait du début à la fin, scénario, mise en scène, musique, montage, acteur. Sa méticulosité est légendaire.

   En 1952, menacé par le Maccarthysme, il est prié de quitter les Etats Unis pour communisme. Il vient s’installer en Suisse, à Corsier sur Vevey. Il a eu 4 femmes et 10 enfants dont 8 avec OONA sa dernière épouse.

    Il fait un dernier AVC  le jour de Noël 1977 dans sa maison. Il est enterré à Corsier, mais ses aventures ne s’arrêtent pas là. 3 mois plus tard son cercueil est volé avec demande de rançon. Ce n’est que 2 mois plus tard que son cercueil est retrouvé dans un champ de maïs et les 2 voleurs arrêtés.

   A Vevey un square porte son nom, avec une statue face au lac et également des fresques sur des bâtiments.

« J’IRAI FLANER SUR VOS TOMBES ». SUISSE. CHAPÎTRE 2

AUDREY HEPBURN à TOLOCHENAZ.

Née d’une baronne et d’un banquier nazi, Audrey a une santé précaire. Elle veut devenir danseuse et fait des régimes draconiens. Elle part pour l Angleterre et devient mannequin puis comédienne.

A 24 ans elle décroche l’Oscar de la meilleure actrice pour « Vacances Romaines ».

A contre courant de tous les standards de l’époque, elle est gracile, glamour, mutine, mélancolique aussi, égérie de la maison GIVENCHY. Je ne suis pas fan du genre mais « My Fair Lady » reste le sommet de la comédie musicale américaine de l’époque.

En 1963, elle s’installe à TOLOCHENAZ dans sa maison qu’elle nomme « La Paisible » et en 68 elle arrête sa carrière

Elle fait encore quelques apparitions cinématographiques, mais se consacre corps et âme à l’enfance en étant ambassadrice de l’ UNICEF pour l’Afrique et l’Amérique Latine.

C’est dans cette maison qu’elle meurt en Janvier 1993. Elle est inhumée dans le minuscule cimetière de la ville, dans une tombe très sobre.

UGO PRATT à GRANVAUX.

Un des plus grands auteurs de Bandes Dessinées, qui a puisé son inspiration dans ses voyages, ses aventures, ses rencontres, sa poésie, sa mélancolie.

En 1967 il crée « La ballade de la mer salée » où dans un rôle secondaire apparait « Corto Maltese ». Plus tard « Corto » deviendra le symbole de son existence

C’est dans PIF GADGET n°58, de sensibilité communiste, que la première aventure de ce marin maltais est parue

29 aventures dont 14 albums s’en suivront. Ses aventures lui font parcourir le monde, comme son auteur.

Il se fixe à GRANDVAUX à coté de Lausanne où il s’éteint en août 1995. L’originalité de cette tombe, plus que sobre, reste ce pot de crayons rouillé surement déposé par un admirateur.