« J’IRAI FLANER SUR VOS TOMBES ». SUISSE. CHAPÎTRE 2

AUDREY HEPBURN à TOLOCHENAZ.

Née d’une baronne et d’un banquier nazi, Audrey a une santé précaire. Elle veut devenir danseuse et fait des régimes draconiens. Elle part pour l Angleterre et devient mannequin puis comédienne.

A 24 ans elle décroche l’Oscar de la meilleure actrice pour « Vacances Romaines ».

A contre courant de tous les standards de l’époque, elle est gracile, glamour, mutine, mélancolique aussi, égérie de la maison GIVENCHY. Je ne suis pas fan du genre mais « My Fair Lady » reste le sommet de la comédie musicale américaine de l’époque.

En 1963, elle s’installe à TOLOCHENAZ dans sa maison qu’elle nomme « La Paisible » et en 68 elle arrête sa carrière

Elle fait encore quelques apparitions cinématographiques, mais se consacre corps et âme à l’enfance en étant ambassadrice de l’ UNICEF pour l’Afrique et l’Amérique Latine.

C’est dans cette maison qu’elle meurt en Janvier 1993. Elle est inhumée dans le minuscule cimetière de la ville, dans une tombe très sobre.

UGO PRATT à GRANVAUX.

Un des plus grands auteurs de Bandes Dessinées, qui a puisé son inspiration dans ses voyages, ses aventures, ses rencontres, sa poésie, sa mélancolie.

En 1967 il crée « La ballade de la mer salée » où dans un rôle secondaire apparait « Corto Maltese ». Plus tard « Corto » deviendra le symbole de son existence

C’est dans PIF GADGET n°58, de sensibilité communiste, que la première aventure de ce marin maltais est parue

29 aventures dont 14 albums s’en suivront. Ses aventures lui font parcourir le monde, comme son auteur.

Il se fixe à GRANDVAUX à coté de Lausanne où il s’éteint en août 1995. L’originalité de cette tombe, plus que sobre, reste ce pot de crayons rouillé surement déposé par un admirateur.

« J’IRAI FLANER SUR VOS TOMBES. » SUISSE. CHAPÎTRE 1

PREAMBULE.

J’ai souvent aimé me promener dans les cimetières, surtout quand je n’ai rien à y faire. Parcourir les allées et découvrir des pierres tombales originales, des épitaphes étonnantes.

C’est au cours d’un récent séjour en SUISSE que je me suis aperçu que de nombreuses célébrités avaient vécu près de l’arc lémanique. J’ai voulu aller voir si leur dernière demeure correspondait à l’effervescence de leur vie, de leurs oeuvres. Je vous en fais part.

Ah! oui! Pour les biographies, allez voir WIKI…

RICHARD BURTON à CELIGNY.

Les mots clés de Richard BURTON sont insomnie, alcoolisme (3 bouteilles de vodka par jour), les femmes (5 mariages dont 2 avec Elisabeth TAYLOR), théâtre et cinéma. Bien souvent nommé aux Oscars sans aucune consécration.

Il reste le Marc Antoine de Cléopâtre, où il rencontre Liz TAYLOR, avec qui il tourne quelques films, mais c’est sans elle que sa carrière prendra de l’ampleur.

Il meurt le 5 août 1984 à Céligny où il vivait. Il avait 58 ans. Il est enterré au vieux cimetière, dans un costume rouge, rappel au Pays de Galles où il est né.

Cet endroit me fait penser au début du « dormeur du val » de Rimbaud… C’est un trou de verdure où chante une rivière accrochant follement aux herbes des haillons d’argent; où le soleil, de la montagne fière luit: c’est un petit val qui mousse de rayons.

SIR PETER USTINOV à BURSINS.

Peter USTINOV a commencé comme imitateur et comique. Le grand public l’a connu pour ses rôles d’HERCULE POIROT, qu’il interprète à 6 reprises. Il se singularise dans des rôles antipathiques. Il obtient 2 Oscars du second rôle pour Spartacus et Topkapi.

Homme d’humour subtil anglais, ambassadeur de l’UNICEF, il n’en est pas moins très violent dans sa déclaration sur les serbes, en 1993, en pleine guerre des Balkans. (Désolé je n ‘ai pas le lien).

.

En 1957, il s’installe à Bursins pour fuir la fiscalité britannique. Bursins est un village de « la côte », donc entouré de vignes. C’est là qu’il décède le 29 mars 2004 des suites d’un diabète.

LE NORD EST

Commençons par la chute de DETTIFOSS de 44 mètres de haut, c’est la chute la plus puissante d’EUROPE.

ASBYRGI ou l’EMPREINTE DE SLEIPNIR, qu’une saga islandaise relate que ce site est du au cheval à 8 pieds de ODIN. C’est avant tout un cirque naturel

HUSAVIK est le port le plus important du NORD EST de l’ISLANDE, principalement axé sur l’observation des baleines. La chasse aux oies sauvages est bien présente ici. L’église en bois est le bâtiment le plus emblématique. Comme les loisirs créatifs avec les moyens du bord.

Tout proche le volcan KRAFLA et sa caldeira, le lac VITI et les solfatares de l’activité du sous-sol de NAMAFJALL.

FJALLSARLON, JOKULSARLON ET FASKRUDSFJORDUR (LOL)

Le VATNAJOKULL, dejà vu hier, a des langues qui descendent au SUD vers la mer, je vous ai présenté SKAFTAFELLSJOKULL, aujourd’hui je vous en propose 2. Le premier est un peu intime, calme, reposant et tellement beau. Les touristes se ruent sur le second.

FJALLSARLON, Nous sommes au mois d’août et les glaciers fondent. Des blocs de glace se détachent et dérivent sur ce lac improvisé. A noter que les berges sont dangereuses en été, en effet les SKUAS, grands goélands ont l’habitude de nicher au sol, et d’attaquer ceux qui s’approchent.

JOKULSARLON est le même système que le précédent, avec la particularité supplémentaire que le lac de jette dans la mer et que les icebergs qui n’ont pas fondu s’y retrouvent également. Les couleurs vont du noir de cendres de volcan au turquoise et au bleu foncé, quelquefois du jaune à cause du souffre, et des nuances de blanc.

Mais ici, il y a aussi les touristes, les bateaux à roues, les jet ski qui troublent la quiétude des lieux.

Dans les fjords de l’EST, un village au nom imprononçable, FASKRUDSFJORDUR fut l’endroit où la plupart des pêcheurs français se retrouvaient pour attendre le bateau navette qui leur amenait des provisions du courrier et surtout le sel pour conserver les poissons. Les liens avec les français étaient tels, que même aujourd’hui, les noms des rues sont dans les 2 langues, et que ce village est jumelé avec GRAVELINES.

Et le cimetière français

COTE SUD SUITE

Tout d’abord quelques paysages presque désertiques

Bien calé sur la nationale 1 et cap à l’EST, en direction du parc national de SKAFTAFELLS, un champ de laves recouvert de lichens et de mousses, à perte de vue et préservé, s’offre aux yeux du voyageur.

Un peu plus loin, c’est le VATNAJOKULL que l’on voit. Le second plus grand glacier d’EUROPE, aussi grand que la CORSE, avec une épaisseur maximale de 1000 mètres.

Le parc du SKAFTAFELLS offre de nombreux chemins de découvertes. Un des chemins mènent à la cascade SVARTIFOSS.

Le parc de SKAFTAFELLS contient également un glacier. Et comment il s’appelle le glacier ? c’est pourtant simple ! on rajoute JOKULL c’est tout.

Donc le SKAFTAFELLSJOKULL est une langue glaciaire du VATNAJOKULL et descend jusque dans la plaine.

L’église HOFSKIRKJA. Nous pourrons voir que les particularités des vieilles maisons sont qu’elles sont recouvertes de végétations, pour une question de température. Les cimetières sont toujours proches des églises.

LA COTE SUD JUSQU’A VIK

Redescendons vers le SUD afin de retrouver la nationale 1 et en passant près du volcan HEKLA, le volcan le plus actif de l’ISLANDE, en général tous les 10 ans, mais pas depuis 2000. HEKLA veut dire « capuchon » à cause des nuages toujours présents.

A quelques encablures d’ici se trouve SELJALANDSFOSS de 65 mètres de haut, derrière laquelle on peut passer.

Après avoir rattrapé la nationale 1, une vieille connaissance européenne nous rappelle qu’un volcan islandais n’est pas inoffensif, il peut clouer les avions au sol. vous vous souvenez de l’ EYJAFJALLAJOKULL , la terminaison JOKULL signifie glacier. C’était en 2010. Aujourd’hui c’était brumeux.

Encore une chute, SKOGAFOSS d’une hauteur de 62 mètres avec un fort débit.

Petit aperçu du glacier MYRDALSJOKULL

L’arrivée à VIK, sous la pluie, est généralement une étape car on y trouve à se loger et à manger.

FAUNE ET FLORE ET PARTICULARITES

Tout d’abord les chevaux, ils sont tous de pure race. Si un cheval quitte l’ISLANDE il ne peut plus revenir c’est la garantie pour sauvegarder la race.

Autres incontournables, les moutons. De nombreuses espèces aux laines différentes. sachez que vous serez l’unique responsable si vous renversez un mouton sur la route.

Charmants oiseaux migrateurs, en ce mois d’août, les macareux s’apprêtent à partir au chaud.

Les majestueux cygnes chanteurs.

Quelques fleurs s’immiscent entre les coulées de lave et la roche.

Avec cette activité volcanique souterraine, les sources d’eau chaude prolifèrent sur toute la surface du pays. Cela permet de développer des ensembles de serres où l’on peut cultiver tout ce qu’on veut, de la tomate à la banane. Détrompez vous ! elles sont peut être meilleures qu’une tomate marocaine ou sud espagnole et qu’une banane de mûrisserie.

LE CERCLE D’OR

En partant sur la nationale 38, plein est de REYKJAVIK, nous arrivons à THINGVELLIR. Comme vous pouvez le voir sur la photo, l’alphabet islandais nous offre des lettres qu’on ne connait pas. Ce P, avec cette barre verticale qui se prolonge vers le haut, ressemble vaguement au TH anglais.

THINGVELLIR signifie « plaines du parlement ». Nous sommes ici, dans le berceau de la première démocratie au monde, et de son parlement à ciel ouvert, l’ALTHING. C’est en 930 que tout a commencé, toutes les tribus de l’île se réunissaient pour décider des grands changements de l’ISLANDE, comme la christianisation en l’an 1000 ou les conflits politiques pour le transfert du pouvoir vers la NORVEGE ou le DANEMARK au XIIème siécle.

Le site est immense et le visiteur peut se promener au milieu des cascades, des concrétions et des rives du lac.

C’est ici également, que l’on voit le mieux cette faille née de l’écartement des plaques tectoniques, qui séparera l’île dans quelques milliers d’années.

GEYSIR, est un champ géothermique d’une grande activité souterraine. Les sources chaudes et même très chaudes, sont expulsées de terre en geyser comme une cocotte minute. Sur ce site il y avait 2 gros geysers, GEYSIR et STROKKUR, A la suite d’un séisme GEYSIR a cessé son éruption en 2000.

STROKKUR en 4 étapes, le phénomène se répète toutes les 4 à 5 minutes

Et pour clore ce CERCLE D’OR, GULLFOSS chute d’eau impressionnante de 32 mètres de haut, mais qui n’est pas celle qui a le plus fort débit. La terminaison FOSS veut dire « chute ».

ISLANDE REYKJAVIK

L’ISLANDE, comme on le voit partout en titre, est une terre d’eau, de glace et de feu. On y trouve le plus grand glacier d’EUROPE, la plus puissante chute d’eau d’EUROPE, la plus grande activité volcanique d’EUROPE. L’ISLANDE a aussi la particularité d’être située sur 2 plaques tectoniques, l’américaine et l’eurasienne, ce qui implique que l’île se fissure en deux au rythme de 2 centimètres par an. Cette faille permet les remontées de magma et les différentes éruptions des 130 volcans actifs qu’elle abrite.

A noter que seulement 1% des terres sont cultivables, 20% de pâtures pour le bétail et le reste ne sont que champs de lave, glaciers, lacs et déserts de sable ou de pierres.

Ce road trip islandais s’est fait en grande partie sur la nationale 1 qui fait presque le tour du pays, car l ‘intérieur est hostile. Il y aura quelques écarts sur les fjords de l’EST et de l’OUEST.

ISLANDE. REYKJAVIK

REYKJAVIK, la capitale la plus septentrionale du monde, considérée comme la ville la plus verte du monde. Je vois que vous doutez ! 220 000 habitants avec l’agglomération, les 2/3 de la population de l’île, on y compte 410 M2 d’espaces verts par habitant.

En 874, les premiers colons norvégiens, emmenés par INGOLFUR ARNASSON, sont venus s’installés à REYKJAVIK.

LEIF ERIKSON (970-1020) fut un explorateur islandais, il a été le premier européen à avoir mis le pied en AMERIQUE du NORD, bien avant C.COLOMB.

Autre personnage important islandais, JON SIGURDSSON (1811-1879), le père de l’indépendance islandaise, qui lutta contre l égémonie de la constitution danoise qui régissait le pays.

Cette statue se tient face à l’ALTHING, le batîment renfermant le parlement.

La résidence du premier ministre est en pleine ville et n’est pas sécurisée.

D’autres statues très originales parcourent la ville, l’hommage aux pécheurs, le bureaucrate inconnu, le cône noir symbole islandais de la désobéissance civile, ce cône qui fend la dureté et l’immobilisme capitaliste. Je vous rappelle que le peuple islandais a obligé son gouvernement à ne pas régler la dette en 2008 2009.

Parcourons quelques endroits incontournables

LE PERLAN, C’est un batîment avec un dôme construit sur la plus haute colline de la ville. C’est un musée sur la faune, la flore, la géologie et la glaciologie. C’est aussi une terrasse qui permet d’embrasser la ville à 360°.

LE HARPA, salle de concerts et opéra de REYKJAVIK.

LE VOYAGEUR DU SOLEIL (solfar en islandais) OU LE DRAKKAR est une sculpture en acier, rappelant un bateau viking mettant cap sur le soleil couchant.

Dernier monument et non des moindres, LA HALLGRIMSKIRKJA, la cathédrale lutherienne de REYKJAVIK, imposante, rappelant les orgues de basalte nombreuses dans le pays.

REYKJAVIK du haut de la cathédrale

et quelques images typiques. Les fameux pulls de laine de mouton islandais, car ici tout le monde tricote.

PARC KRUGER suite

Vous pouvez parcourir le parc KRUGER en toute liberté, mais ne vous éloignez pas de votre voiture, c est a vos risques et périls. Vous pouvez voir très facilement de nombreux animaux, et s amuser à reconnaître les antilopes. Impalas, stenboks, springboks, nyalas, koudous et autres.

Une curiosité, cet oiseau bizarre, la CIGOGNE A BEC DE SELLE.

Les gros mammifères

Et autres